La recherche du clic à tout prix

Mi-novembre sera lancé le Huffington Post à la française. Fruit d’une collaboration entre lemonde.fr et The Huffington Post, il devrait par ailleurs fusionner avec LePost.fr, site collaboratif du Monde. Une nouvelle étape qui montre le succès rencontré par cette nouvelle façon de faire du journalisme, basée avant tout sur la recherche du meilleur référencement sur les moteurs de recherche, dont le HuffPo est le porte-étendard.

Un nouveau modèle qu’Arianna Huffington, fondatrice du HuffPo, définit comme visant à « mêler le meilleur de l’ancien journalisme : le fact-checking, la pertinence, la recherche, l’enquête, la narration, et le meilleur des nouveaux médias. » Elle insiste par ailleurs sur cette nécessité d’aller de l’avant pour le journalisme Web, tout en précisant qu’il « a vécu son adolescence, avec les excès que cela implique, il est désormais adulte, et ne doit pas avoir des standards d’exigence inférieurs à l’ancien ».

Alors en quoi consiste exactement ce concept si « révolutionnaire » dont l’ascension foudroyante depuis son lancement le 9 mai 2005 a convaincu le géant AOL de dépenser 315 millions de dollars pour son rachat ? Principalement, de la collecte de dépêches d’Associated Press, des banques d’images sous licence, des articles originaux et la réécriture de contenus provenant d’autres sites (ce dernier point ayant valu, en juillet dernier, des retours cinglants au journal, accusé de reprendre sauvagement des articles provenant du Chicago Reader ou encore du Daily Mail). Mais surtout, ce qui a réellement fait sa réussite, c’est sa maitrise hors du commun du SEO (search engine optimization), c’est -à-dire de l’optimisation du référencement sur les moteurs de recherche, afin d’apparaitre dans les premières positions sur ces mêmes moteurs et être ainsi lu un maximum de fois.

Et dans ce domaine, le HuffPo a réellement joué un rôle de précurseur, n’hésitant pas à repousser les limites établies et à se livrer selon certains à un « racolage éhonté ». Les journaliste, bon gré mal gré, ont fini par se plier à ces nouvelles règles, pour attirer les lecteurs dans leurs filets. Les meilleurs se sont même laissés prendre au jeu. Arianna Huffington, qui pour beaucoup n’est même pas une journaliste digne de ce nom, a donc réussi le tour de force de réussir à donner un nouveau visage au journalisme à l’ère du web 2.0.

L’exemple du Huffington Post est révélateur de l’impact qu’a Internet sur le journalisme, qui doit s’adapter à de nouvelles conditions de production pour survivre. Et cela passe par la recherche d’un nouveau public, rendu accessible par la démocratisation de l’Internet, grâce à de nouvelles pratiques dont le HuffPo est l’incarnation jusqu’au-boutiste. La course au référencement sur les moteurs de recherche a donc connu un essor certain sous l’impulsion du HuffPo : pour être lu, il faut maintenant et avant tout être vu. C’est ainsi que sont apparus de nombreux sites de référencement (agrégateurs d’informations), tels que Newspond, TechMeme et Digg, qui détermine les informations importantes en comptant les votes des lecteurs ou en décomptant les liens.

Doit-on pour autant s’en réjouir ? Une chose est sûre : le concept plait à un public de plus en plus important, puisqu’il répond à son attente d’une information « chaude, rapide et serré », comme Jack Shafer de Slate.com. Mais de là à parler comme le fait Arianna Huffington d’un « âge d’or du journalisme », le pas est grand à sauter.

Bérénice.

Publicités

A propos Marie Maurisse

Journaliste en Suisse
Cet article a été publié dans Administration. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La recherche du clic à tout prix

  1. Marie dit :

    On sent bien vos doutes quant à l’intérêt d’une telle démarche. Mais la question du référencement est intéressante pour une raison que vous n’avez pas mentionnée: la publicité! Qui sont souvent les seuls revenus des sites, les abonnements étant rares et peu prisés par les lecteurs (contre-exemple, Mediapart ou Arrêt sur images).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s