L’hyperlocal sur Internet : simple « tendance »?

davidsimister.blogspot

Lancée aux Etats-Unis, la « tendance » du média hyperlocal sur la Toile a atteint la France. Les initiatives plus ou moins fructueuses se multiplient, des blogs aux Web TV et radios en passant par les initiatives de médias traditionnels. L’hyperlocal peut-il faire d’Internet son terrain de jeu ?

C’est une des singularités d’Internet. A l’heure de l’information globalisée, les expériences de médias hyperlocaux, à l’échelle d’une ville ou d’un quartier, se multiplient sur la Toile. Venant des Etats-Unis, l’hyperlocal sur la Toile se développe désormais en France. D’abord portée par des blogs d’information « citoyenne », comme GreBlog à Grenoble ou encore Mon Puteaux.com, et des agrégateurs d’information, l’information hyperlocale est à présent le pari de certains professionnels.

Rue89 a établi un partenariat avec Carré d’Info à Toulouse et s’est lancé à Lyon et Strasbourg. Les écoles de journalisme s’aventurent sur ce terrain : les étudiants de l’IPJ sont désormais aux manettes du site hyperlocal Daily Neuvième. L’expérience n’est pas toujours concluante. Sur les huit Libévilles, seules trois (Lyon, Marseille et Toulouse) sont toujours en activité.

Une offre éditoriale de proximité ne manque pourtant pas d’atouts. Elle permet de se démarquer en traitant de sujets peu présents dans les médias traditionnels, par manque de temps ou par manque d’intérêt. Ou alors de déplacer le curseur, comme l’explique Ibrahima Athie, rédacteur en chef du site d’information hyperlocale Harmonie60,consacré au quartier Saint-Jean de Beauvais (Oise) : « L’hyperlocal est une véritable mine d’informations. En ce qui concerne les quartiers, cela permet aussi de sortir du sentionnalisme des médias locaux ou nationaux. Quand ils en parlent, c’est juste pour les voitures qui brûlent alors qu’il y a tellement d’autres sujets ».

Le data journalisme y trouve aussi son compte. La mise à disposition de données provenant des collectivités locales permet d’aborder des sujets hyperlocaux avec un angle original. Parmi les productions du Data Journalisme Lab de l’IJBA, on trouve ainsi une infographie sur la présence des caméras de sécurité à Bordeaux ou un comparatif des données électorales des différents bureaux de vote bordelais. La proximité avec le quotidien de la population concernée peut donc se conjuguer à un travail journalistique de qualité.

Une audience trop restreinte ?

Si les tentatives sont nombreuses, les échecs le sont aussi. La viabilité de ce modèle économique reste encore à prouver. La réticence des internautes à payer pour accéder à un contenu (qu’il soit hyperlocal, local ou national) demeure une des limites du journalisme sur le Web. Restent les publicitaires. Les médias hyperlocaux peuvent éveiller leur intérêt, en proposant un lectorat ciblé au niveau géographique et parfois même social. Cet atout est à double tranchant. Un lectorat de proximité est souvent synonyme de faible audience. Une généralisation des revenus provenant de la publicité n’est pour le moment qu’une lointaine hypothèse.

Avec peu de moyens, comment maintenir la production de contenus médiatiques ? Une des solutions proposées est la participation des habitants à la mise à disposition d’informations. Un choix assumé par Ibrahima Athie : « Avec la rubrique Reporter H, on souhaite impliquer les gens du quartier. Il ne faut pas qu’ils soient de simples consommateurs d’informations, ils doivent aussi être des acteurs ». La critique du manque de professionnalisme reste un frein à cette solution. Comment établir une frontière entre « vrai » journalisme et simple témoignage ? La présence d’un professionnel demeure nécessaire pour produire une information vérifiée, contextualisée, expliquée et hiérarchisée. Malgré ses atouts, la « tendance » de l’information hyperlocale sur Internet repose sur des bases encore tâtonnantes.

Philippine Robert

Publicités

A propos Marie Maurisse

Journaliste en Suisse
Cet article a été publié dans Administration. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s