Le journaliste web à l’assaut des réseaux sociaux

Snapchat, Facebook, Periscope… Les médias délaissent leur site web au profit du smartphone et des réseaux sociaux. Avec quel impact sur le travail de journaliste ?

p1020634

Le bus se fait attendre ? En quelques clics sur Snapchat Discover ce 7 décembre, on saute de l’affaire Cahuzac aux Grammy Awards en passant par les derniers résultats de l’Europa League.

Le 15 septembre dernier, huit médias francophones ont investi la fonctionnalité Discover de Snapchat, lancée en 2015 : Le Monde, L’Equipe, Paris Match, Cosmopolitan, Vice, Melty, Tastemade et Konbini. Avec 8 millions d’utilisateurs quotidiens en France, l’application offre un espace de visibilité conséquent pour ces groupes de presse. Objectif : aller chercher les lecteurs là où ils sont et, surtout, capter les moins de 25 ans, soit 71% des utilisateurs de Snapchat selon Télérama.

« L’objectif numéro 1 est d’aller toucher un public différent, confie Emmanuel Alix, directeur du pôle numérique de L’Equipe, au Blog du Modérateur. 80% des Snapchatters n’étaient pas consommateurs des contenus L’Equipe. Aujourd’hui, grâce à Snapchat, on touche un public plus jeune, et plus féminin ».

Facebook Live, Instagram, Periscope… Snapchat n’est pas le seul réseau social dans lequel les médias s’engouffrent. Le pure-player Quartz a révélé début 2016 un système de diffusion de l’information via un chat par SMS. MinuteBuzz, lui, a tout simplement abandonné son site web, le 3 septembre dernier, et fait le pari d’une information exclusivement diffusée sur les réseaux sociaux. Une stratégie adoptée par AJ+, la plateforme d’Al-Jazeera, ou encore le tout jeune média Brut.

Le smartphone semble devenu le principal outil de travail et de publication des journalistes qui peuvent, en plein reportage, partager des vidéos d’une manifestation ou tweeter les propos clés d’un procès aux assises.

Le journaliste web, « véritable couteau-suisse »

Une mutation qui influence le journalisme. Un petit tour sur Snapchat Discover et l’on s’aperçoit que le divertissement joue à armes égales avec l’actualité générale, elle-même traitée sur un ton léger.

Le style d’écriture se fait décalé, volontiers pédagogue. Simple, clair et concis. Jean-Guillaume Santi, responsable Snapchat au Monde, confirme pour Télérama : « Au Monde, on nous dit de faire de la pédagogie. Sur Snapchat, c’est de la pédagogie au carré. Il faut être synthétique et efficace. C’est une nouvelle manière d’informer ».

snapchat-discover

Colorés, animés, customisés.. un aperçu des contenus de Paris Match, Le Monde et Konbini sur Snapchat Discover, 7 décembre 2016.

Le journaliste web doit donc adapter ses sujets, son ton, mais surtout les formats. Pas question de faire du simple copier-coller : les réseaux sociaux nécessitent de soigner le visuel et de concevoir des contenus « natifs ». Le dispositif Discover, par exemple, implique des vidéos tournées à la verticale et du texte sur des images, le tout arrosé de GIF’s, couleurs éclatantes et musiques entêtantes.

Véritable couteau-suisse, le journaliste web jongle donc entre carnet de notes, smartphone et ordinateur, entre vidéos, textes ou infographies. Il ne lui faut plus seulement trouver le bon angle pour le bon sujet, mais aussi identifier quel format et quel support le mettront le plus en valeur. Les réseaux sociaux pour la viralité et le divertissement, les push pour l’actualité chaude et brute, le long article pour l’analyse. A l’assaut des réseaux sociaux, les rédactions se transforment en mini-laboratoires, où le journaliste doit être toujours plus polyvalent, s’adapter toujours plus vite, innover en permanence.

Aude Le Gentil

Publicités
Cet article a été publié dans Administration. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s